Une jeunesse aux fourneaux theogiacometti.com
         
Une jeunesse aux fourneaux
Il est 5h30 et déjà les casseroles fument, les rouleaux frappent les plans de travail et les batteurs s'agitent. Dans le silence qu'impose ce genre d'horaires, Nicolas Padiou, tout jeune chef pâtissier de 27 ans mène son équipe. L'automne est une saison propice aux douceurs qu'il crée, dessine et façonne, avec en tête les incontournables fêtes de fin d'années. Secondé par un chocolatier, deux pâtissiers et quatre apprentis, ce jeune prodige a repris depuis quelques années la boutique où il a fait ses premiers pas. Ici, la moyenne d'âge ne dépasse pas 30 ans. Minutie, rigueur, organisation et créativité sont ici les maîtres mots, pour transformer des produits bruts en chef d'oeuvres gustatifs et visuels. 
Et ce jeune homme, récompensé par l'excellence artisanale de la Chambre des Métiers doit se confronter à la flambée des prix des matières premières : beurre, lait, oeufs ou amandes, ici tout se joue avec des produits simples mais irremplaçables. Rencontre.
Top